jeudi 4 novembre 2010

Party all the time (cas pratiques)

Souvenez-vous des instructions pour prévenir les voisins d'une soirée a venir.

Samedi dernier, j'en ai organisé une chez moi pour des raisons diverses et variées. J'ai mis un mot en bas, dans la joie et la bonne humeur en promettant de faire gaffe au niveau sonore etc etc.

Tout s'est bien passé (enfin pour moi et mes invités).
Le lendemain, j'ai trouvé le mot suivant dans ma boite aux lettres :


Je suis descendu et j'ai compté le nombre de mégots dans la cour : tout juste cinq. Pour un instant, j'ai été tenté de prendre le cendrier qui était plein a craquer et de le déverser dans la cour avec un mot du type "voila ce que ca aurait donné sans cendrier".

Au lieu de faire ca, j'ai juste ramassé les quelques mégots.

Je m'assagis vachement avec l'age.

Délire.

Enfin, je dis ca mais je dis rien.

4 commentaires:

inthesweetshop a dit…

Euh...oops!
Je pense quand-meme que ton voisin a du etre un peu enerve par les TROIS soirees simultanees, pour ne rien dire du fait que les rez-de-chaussee sont toujour un peu complexes par les etages superieurs :-)
x

Alain a dit…

A croire que ton voisin était frustré de ne pas avoir été invité à ta soirée...
Ah frustration quand tu nous tiens !

leinti nti a dit…

je trouve le 'tone' du message un peu aggressif. il y a un mot en francais pour 'crumpy'? je deteste aussi le 'tactic' (με τα ραβασάκια). pourquoi le voisin ne peut pas parler a toi?

un (presque) Français à Londres, a dit…

Je l'ai trouvé tres agressif, aussi.
Puis pas tres temeraire car il ne dit pas qui il est (il y a quatre occupants au RDC).
Enfin, on va mettre tout ca sur le compte de sa frustration généralisée...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails

Pour garder le contact sur Facebook