jeudi 23 décembre 2010

We wish you a merry Christmas....



... and a happy new year!

Et ca va etre un grand cru car, pendant la nouvelle année :

- Le Prince William va se marier (et je m'en fous comme de l'an 40 mais ca va etre un bank holiday et comme le lundi d'apres etait deja un bank holiday,  ca nous fait donc deux bank holidays avec un weekend ensemble cote a cote et c'est le mega grand weekend assuré)

- Le congestion charging (péage pour entrer dans le centre de Londres) va passer de 8 livres a 11 (quand tu penses qu'il n'y en a plus, ben il y en a encore, prends-toi ca)

- le nouveau theatre de Londres baptisé "the Theatre" (un choix pour le moins audacieux) va etre construit sur le site du tout premier theatre de Londres, la ou Shakespeare a été joué pour la toute premiere fois (toute premiere fois, toute toute premiere fois, toute toute premiere fois, toute toute premiere fois... et vous vous en foutez comme de l'an 40 mais pensez un peu au pauvres riverains qui vont se reveiller au son du marteau-piqueur tous les jours - et je demande : a-t-on vraiment besoin de tant de culture dans le East End?)

- Les tickets des JO 2012 vont etre mis en vente (et meme si on nous promet que les tickets commenceront a des prix defiant toute concurrence, preparez-vous a vous faire plumer pour les bonnes places - esprit olympique, es-tu la?)

- l'Art hotel va ouvrir ses portes a Shoreditch (c'est pas comme si on manquait cruellement d'endroits pour aller se pochetroner dans le East End mais c'est bien d'avoir de nouvelles alternatives)

- Le métro va etre toujours en panne (et vous etes les premiers a le savoir)

En attendant, finissez bien celle-ci et on se retrouve ici, a partir de la mi-janvier pour de nouvelles aventures.

Délire.


Enfin, je dis ca mais je dis rien.

lundi 13 décembre 2010

Overground - Staying aliiiiiiiive

J'aime beaucoup les sieges des nouvelles rames de l'Overground. 


C'est totalement psychédélique, tout droit sorti d'une boutique de déco des années 70.
Je propose une boule disco dans chaque wagon et que la fete commence

Délire.

Enfin, je dis ca mais je dis rien.

PS. Vraiment dommage qu'ils aient interdit l'alcool dans le métro depuis le 1er juillet 2008 (enfin, autant qu'ils aient interdit la clope dans les boites en Grece).

vendredi 10 décembre 2010

Les églises transformées

Les églises, ici, sont des entreprises comme les autres.
Des fois, une entreprise peut faire faillite et de ce fait les murs sont liquidés au profit d'autres activités nettement moins cultuelles et spirituelles.

Par exemple :

En bar/boite (just like a prayer I'll take you there...) a Shaftesbury avenue


En loft un peu partout a Londres



En bureau de vote pendant les élections


En studio d'enregistrement (it's like a dream to me, oh oh ... just like a prayer I'll take you there) a Hampstead


En magasin de meubles a Leonard St



En salle de concerts (...oh just like a prayer your voice can take me there) a Old St



Délire.

Enfin, je dis ca mais je dis rien.

mercredi 8 décembre 2010

Mon cher Eurostar




Mon cher Eurostar,

Il y a deja quelques mois je prenais ma plus belle plume et j'envoyais une missive te concernant a ta Direction.
J'étais furieux et je voulais qu'ils sachent tout, ayant pour secret espoir que ceci aurait comme effet que les choses s'améliorent.

La semaine derniere, j'ai compris que ca n'avait servi a strictement rien.

Donc, j'écris directement a toi cette fois-ci et j'espere que tu m'en voudras pas de solliciter un peu de ton temps.
Comme tu m'en voudras pas non plus de te tutoyer. C'est peut-etre mon coté outre-Manche qui commence a prendre le dessus, peut-etre le fait que ca fait maintenant trois ans que je te prends regulierement (sans aucun mauvais jeu de mot). Je te sens tout proche, tout simplement.

Mon cher Eurostar,

On te ment, on te spolie. Ils t'ont créé un site internet qui ne sert a rien, qui annonce des messages du type "environ une heure de retard". Et quand on arrive sur place, on se rend compte qu'il y a des trains qui en sont deja a deux heures de retard. Voire plus.
Ce que j'ai vu mardi dernier en arrivant au business lounge ne se décrit pas en mots : Des cacahuettes partout. Plus de biere. Une personne assise devant les journaux. Un cadavre de coca a moitié consommé sur une table. Plus une chaise de libre. Et meme des Belges.
Apocalypse now je te dis.
By the way, je crois que la meilleure blague que j'ai vécu en live était une personne qui demandait au douanier francais, apres avoir passé le controle des bagages, ou se trouve la douane belge...
Mais revenons a nos moutons. C'était donc apocalypse now. Et tout ca pourquoi? Pour-cou-aaaa? Pour trois flocons de neige. Trou-a flo-cons de neig-eu. Peut-etre quatre. Pas plus.

Dans la gare, on alternait les messages "Pour cause de neige, tous les Eurostars ont du retard et ne roulent pas a la vitesse maximale" avec "Ceci est une annonce de sécurité...bagages seuls... blablabla... faire sauter illico presto... blablabla" - message pré-enregistré qu'on a entendu 36 000 fois au moins.
Je suis arrivé a destination avec deux heures de retard. Il y en a qui avaient meme plus (OK, on s'en fout des autres, c'est vrai mais quand meme).
Mon cher Eurostar,

On a passé ensemble des moments magnifiques. Des levers de soleil a Calais aux couchers de soleil sur la campagne anglaise en passant par des hotesses aux tailleurs trop grands et a la bouffe degeulasse et incipide, jusqu'aux celebrités de tout genre et autres has been qui par mégarde fermaient mal la porte des toilettes ou qui ronflaient dans le wagon ou qui parlaient a leur maitresse comme si la seule chose importante c'était que leur femme ne pouvait pas les écouter.
Je crois qu'il est temps pour nous de se séparer. Air France opere un tres beau vol de la City a destination d'Orly. Ca fait un moment qu'elle me fait du pied et je pense que je vais céder.
Adieu,
Un (presque) Francais a Londres.
Délire.
Enfin, je dis ca mais je dis rien.

lundi 6 décembre 2010

Le paillasson

Je suis allé l'autre jour chez Robert Dyas (magasin de bricolage) pour acheter plein de choses qui ne serviront qu'une fois et encore, et de surcroit mal car j'ai deux mains gauches. Passons.

Je suis tombé face a face avec l'objet suivant :


Oui, un paillasson avec le drapeau britannique dessus. 

Je vous rappelle qu'un paillasson est une chose sur laquelle on essuie tout ce qu'on ne veut pas emmener avec nous dans la maison. 
C'est la définition meme de la chose sale. D'ou une certaine incompatibilité pour lui donner l'image d'un drapeau. 
Imaginez-vous si, en France ou en Grece, on commercialisait des paillassons avec le drapeau francais ou grec. Tout le monde s'indignerait. Ici, tout le monde s'en fout.

Délire.

Enfin, je dis ca mais je dis rien.

vendredi 3 décembre 2010

Neige a Londres

La neige a couvert partiellement le panneau de Snowden St. a l'entrée de la City.



On aurait voulu le faire expres, on n'y serait pas arrivé.

Délire.


Enfin, je dis ca mais je dis rien.

mercredi 1 décembre 2010

Business School of Londo(n)

La London Business School, vous la connaissez tous



Elle ne nécessite pas de présentation particuliere, sa réputation la précede et généralement elle est super bien classée dans tous les rankings de Financial Times et autres magasines qui classent les business school une fois par an et qui font tous ceux qui en ont fait une hurler de joie ou maudire le moment ou ils n’ont pas plutôt choisi d’en faire une autre mieux positionnée. 


Et généralement tous ces classements se traduisent par big money, big car, big bouffe, big vacances aux tropiques et big blonde a forte poitrine qui profite de tout ca a l’œil pendant que vous vous profitez d’elle.
Donc, pas besoin de vous faire le portrait de la London Business School. Vous la connaissez tous.

La Business School of Londo(n), personne ne la connait. 



Et pourtant, elle mérite d’etre connue car :
  • elle est a Shoreditch High St donc a deux minutes des bars et restos les plus trendy de la ville
  • elle est a dimension humaine (a votre avis combien de gens peuvent rentrer dans un rez-de-chaussé?)
  • elle doit etre la depuis un moment (car sinon comment justifier le fait que le (n) de London est déjà tombé?)
  • elle fait des tarifs tres intéressants (selon affichage sur la fenetre - et vous gardez votre argent pour des choses plus importantes – les bars et restos mentionnés ci-dessus)
  • elle ne sera jamais dans les classements de n’importe quel journal financier donc zéro stress par la suite pour savoir si votre diplôme a une valeur de marché importante ou pas (ce sera plutot pas)
  • elle ne vous fera pas entrer dans la City mais elle vous a deja bien introduit a Shoreditch et puis c’est ce que vous cherchiez au tout départ donc pourquoi faire des détours alors que vous pouvez aller droit au but?
Délire.


    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    lundi 29 novembre 2010

    Le métro aérien

    Le trafic est suspendu (au propre comme au figuré). TFL s'efforce de son mieux pour rétablir le service sur la ligne...



    Délire.


    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    vendredi 26 novembre 2010

    La guerre des Titans : L'Eagle contre le Wenlock Arms

    Entre ces deux pubs mon coeur balance - faraway, so close :

    L'Eagle


    - Des super bons hamburgers et pas chers du tout (c'est toujours la crise, je répete, c'est toujours la crise)
    - Une cour trop trop sympa meme si on pourrait, accessoirement, si les serveurs le veulent bien et si vraiment leur programme leur permet, au moins les jours pairs et autres bank holidays, nettoyer les tables de temps en temps, éventuellement
    - Du (plus ou moins) beau people - la consommation de biere bonifie votre entourage
    - Des serveurs a l'ouest
    - On le cite dans une chanson sur City Rd, le quartier etc. (la consécration de malade)


    Le Wenlock Arms



    - Une grande variété d'ales qui change tous les jours sur l'ardoise, selon arrivage
    - Des serveurs aimables comme une (voire deux) porte de prison
    - Des mecs qui jouent au piano/guitare/trompette et qu'on parie sur le fait qu'ils ne vont pas finir la soirée car généralement pas d'une premiere jeunesse, tout comme les habitués qui sont pour la majorité des fins de races et quelques rats crevés 
    - Un décor post-apocalyptique de Eastenders
    - On peut prendre son tabouret et se foutre dans le parc adjacent et guetter le renard qui fait ses ballades nocturnes
    - Les portes ouvrent une fois par mois pour laisser sortir les rats

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    mercredi 24 novembre 2010

    10 bonnes raisons pour regarder un film chez Everyman


    1) Parce que je n'ai pas l'impression d'aller au cinéma mais plutot vivre une expérience nouvelle tellement on se sent transporté par la déco du foyer qui colle au film de la séance (pour Alice au pays des merveilles c'était tres drole - je regrette pourtant de ne pas avoir fait les dents de la mer ou le dernier Freddie ou encore Basic Instinct)

    2) Parce que le personnel est souriant et accueillant et ne vous balance pas le popcorn par dessus du bar

    3) Parce qu'on peut suivre en live ce qui passe au Metropolitan Opera de New York (car quand on est a New York on n'a pas que ca a faire)

    4) Parce qu'on peut choisir un canapé pour s'asseoir (et avoir de la place pour allonger ses jambes, ranger sa veste, poser son sac/mallette/sachets sans avoir personne pour vous embeter car il/elle veut passer pour aller s'asseoir/aller aux toilettes)

    5) Parce qu'on peut prendre l'option premiere classe et s'afaler dans un fauteuil d'avion dont le dossier avant se leve, le dossier arriere se baisse et limite on finit par se croire chez le dentiste (sans la fraise)

    6) Parce qu'on peut etre servi a sa place (passé un certain age, on s'embourgeoise)

    7) Parce qu'il y a des boissons alcoolisées (au cas ou, je dis au cas ou)

    8) Parce que les derniers films passent (j'ai rien contre le art et essai mais plutot chez les autres)

    9) Parce que la salle est ainsi faite que la tete du devant ne gene pas (sauf restes de choucroute des années 60)

    10) Parce que la place est a £12 (pas assez cher mon fils, pas assez cher)

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.


    lundi 22 novembre 2010

    La cérémonie des clefs

    J'ai été invité il y a quelques semaines a un diner dans la Tour de Londres.


    L'invitation était la suivante (pour vous faire baver) :

    18:30 Arrival at Tower of London

    Short guided tour by Yeoman Warder (Beefeater) and a private viewing of the Crown Jewels

    19:00 Drinks reception

    19:30 Dinner, during which...

    19:45 Welcome and introduction

    19:50 Starters served

    20:40 Main course, dessert and coffee served

    22:45 Carriages

    Please note that there is to be no movement in the grounds of the Tower of London between 21:15 and 22:05 due to the Ceremony of the Keys which takes place every night. This will mean that no guests are permitted to leave the dinner venue during this time.


    C'est cette Cérémonie des Clés qui a retenu mon attention. J'ai donc cherché sur le site de la Tour de Londres et voici ce que j'ai trouvé :

    "The Ceremony of the Keys is the traditional locking up of the Tower of London and has taken place on each and every night, without fail, for at least 700 years. The importance of securing this fortress for the night is still very relevant because, although the Monarch no longer resides at this royal palace, the Crown Jewels and many other valuables still do!

    Tickets are issued free of charge (manquerait plus de nous faire payer pour les voir tourner le verrou) but, due to the popularity of the ceremony (je reve), it is necessary to follow the process below for applications.

    Please apply in writing including the following with your letter:

    Names of all attendees

    Two possible dates you can attend for at least two months in advance (three months in advance if you wish to attend in June, July and August) (prévoir quelque chose pour dans trois mois c'est quand meme un peu ambitieux, donner en plus deux dates prévisionnelles ca releve du carrément impossible)

    Please bring the original ticket issued by the Tower of London. Visitors will be admitted to the Tower under escort (la qu'est-ce qu'ils entendent par escort parce que du coup ca peut etre intéressant) at 21:30 hrs (9:30pm) precisely. Please note that due to the traditional nature of this event, late arrivals will not be admitted. The ceremony will conclude at 22:05 hrs (10.05pm) (qu'est-ce qu'ils peuvent bien tourner pendant une demi-heure - ils doivent essayer toutes les clés avant de trouver la bonne "non, celle-ci c'est pour mon casier, celle-ci c'est pour l'anti-vol du vélo" etc etc) after which all visitors will be escorted to the exit.


    There are no toilet or refreshment facilities available (pas pipi caca).

    Photography is not permitted during any part of the ceremony (on réserve trois mois avant, on finit par se pisser dessus et on ne peut meme pas prendre une photo???).

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    PS. FYI, je ne suis jamais allé a l'evenement en question car, ce jour la, j'ai eu ce qu'on pourrait communémment appeler un testicule (une couille) au boulot et j'ai du rester le dépatouiller jusqu'a tard. Zob.

    vendredi 19 novembre 2010

    mercredi 17 novembre 2010

    Le Zizzi

    Tout tout tout, vous saurez tout sur le Zizzi le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou, qu'a un grand cou, le gros touffu, le p'tit joufflu, le grand ridé, le mont pelé, tout tout tout tout, je vous dirai tout sur le Zizzi!


    Le Zizzi c'est une chaine de restaurant de cuisine pseudo-italienne.

    Vous savez, du genre de ceux qui vous mettent de l'huile d'olive dans un petit bol pour gouter avec votre pain et de la mozza ou de la roquette dans chaque plat et ou le serveur se force a prendre un accent italien meme s'il est Polonais et vous finissez par croire qu'il vous parle en bulgare. 

    Des restaurants Zizzi il y en a un peu partout sur Londres.

    Ce qui est certain, c'est qu'il y en aura jamais en France. Le concept est difficilement exportable et si vous avez du mal a comprendre pourquoi, vous serez convaincus apres avoir lu ce qui suit.

    En France, on ne pourra jamais décemment dire :

    - Hier soir on est allé au Zizzi, on s'en est mis plein le bide
    - J'ai pas fait les courses, ca te dit pas de se faire un Zizzi?
    - Sais pas ce qu'il a pu chopé au Zizzi mais il a passé toute la journée aux toilettes
    - Va pas au Zizzi de Pigalle, il a mauvaise réputation
    - J'avais pas beaucoup de temps, je me suis tapé un Zizzi sur le pouce
    - Suis allé au Zizi l'autre jour et j'ai a-do-ré la creme fouettée
    - Quand j'ai des collegues qui viennent d'ailleurs, je les envoie au Zizzi
    - C'est celui-la le Zizzi le plus grand de Paris?

    Mention spéciale a Ka pour avoir déniché la promo spécial Noel :




    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    lundi 15 novembre 2010

    Poppy

    Autre chose traditionnellement associée au mois de novembre est le port du poppy.

    Alors, le poppy (un coquelicot) ca donne la petite chose suivante :

    Vous l'accrochez sur votre veste (enfin, c'est pendant ces moments-la qu'on peut distinguer a Londres les britanniques de ceux qui ne le sont pas comme votre bien dévoué qui ne porte pas de poppy) et déclarez de ce fait votre solidarité avec les soldats britanniques morts pour la patrie et autres vétérans qui ont la vie dure car le pays s'est engagé dans pas mal de guerres ces derniers temps, ne l'oublions pas.

    Ce qui est étonnant c'est que la légion britannique a un objectif de collecte impressionant (£36m) et que surtout, il est constitué principalement a coup de poppies qui coutent £1.50 (pour commencer). A part a la version papier il y a aussi des virtuels a télécharger sur son mobile (on vit dans l'ere numérique) ou des customisés (a tres tres cher).

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    PS. La semaine derniere j'étais dans une grande ville de l'Amérique du Nord. Mon collegue britannique sur place avait son poppy. On se refait pas.

    vendredi 12 novembre 2010

    Se gonfler les pneus a bloc

    Je suis allé l'autre jour a la station-essence pour gonfler les pneus de mon vélo.

    Voici ce que j'ai découvert :

    1) La gentille station-essence propose un appareil (tenez-vous bien, tenez-vous mieux) é-lec-tro-ni-que pour gonfler les pneus

    2) Et elle met a disposition cet engin a partir de 20p et plus si affinités (l'air est peut-etre gratuit mais vas-y pour le mettre tout seul dans tes pneus si tu peux)

    3) Je ne pourrai vous dire combien il faut débourser en tout pour gonfler un pneu pour la simple et bonne raison que l'appareil était en panne

    4) Le progres, on l'arretera jamais, quoique -  la bonne vieille pompe a la mano a encore de beaux jours devant elle... (et ceci s'applique a tout)


    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    mercredi 10 novembre 2010

    Movember



    Le mois de Novembre a bel et bien commencé et c'est en arrivant au boulot que j'ai pu prendre connaissance des mails en provenance de quelques collegues et a destination de toute la boite pour nous informer qu'ils font "Movember".

    Alors, Movember c'est la combinaison des mots "moustache" et "novembre" et consiste a se laisser pousser les poils faciaux  (uniquement) - de préférence la moustache mais la barbe marche aussi -pendant tout le mois pour inciter son entourage a donner a la recherche contre le cancer de la prostate (et autres maladies de la gente masculine).

    Quand la cause est noble, le poil est a l'honneur.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    lundi 8 novembre 2010

    L'arrivée des moutons a Hampstead

    Agustina lit beaucoup et elle est tombée sur l'article suivant qu'elle m'a envoyé sur-le-champ.


    Des festins en vue a Hamsptead Heath, emmenez rosé et tomate-mozza on va se régaler je vous dis!

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    jeudi 4 novembre 2010

    Party all the time (cas pratiques)

    Souvenez-vous des instructions pour prévenir les voisins d'une soirée a venir.

    Samedi dernier, j'en ai organisé une chez moi pour des raisons diverses et variées. J'ai mis un mot en bas, dans la joie et la bonne humeur en promettant de faire gaffe au niveau sonore etc etc.

    Tout s'est bien passé (enfin pour moi et mes invités).
    Le lendemain, j'ai trouvé le mot suivant dans ma boite aux lettres :


    Je suis descendu et j'ai compté le nombre de mégots dans la cour : tout juste cinq. Pour un instant, j'ai été tenté de prendre le cendrier qui était plein a craquer et de le déverser dans la cour avec un mot du type "voila ce que ca aurait donné sans cendrier".

    Au lieu de faire ca, j'ai juste ramassé les quelques mégots.

    Je m'assagis vachement avec l'age.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    vendredi 29 octobre 2010

    Quelques regles de base pour le parler britannique #2


    Drinks, anyone?

    Par drink, on entend la boisson au sens générique du terme. Donc, un verre d'eau ou un café c'est un drink. La prochaine fois qu'un collegue vous demande a 10h du matin s'il peut vous aporter un drink, ne répondez pas "un gin tonic stp", ca risque de faire tres mauvais genre (meme a Londres).

    See you later

    La meilleure facon pour dire "au revoir". See you later ne veut pas dire que vous allez voir la personne plus tard. C'est plutot le contraire. Vous n'allez pas la revoir. Ou peut etre bien, mais alors c'était pas prévu. Je me fais comprendre?

    Best wishes

    Termninez vos correspondances par cette phrase. Meilleurs voeux et pas seulement quand c'est Noel ou Paques. Meilleurs voeux, tous les jours.

    How are you feeling today?

    Ceci peut etre demandé par une personne inconnue. Non, elle ne vous connaissait pas d'hier pour vouloir savoir si ca va bien aujourd'hui. C'est facon de dire. Donc, répondez "fine/good, thanks" et si vous voulez demandez-lui si ca va aussi mais bon, si vraiment vous n'avez que ca a faire. Mais ne répondez pas "on se connait?".

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    mercredi 27 octobre 2010

    L'agence bancaire



    L'autre jour je vais a la banque.
    C'est décidé, je vais mettre un peu d'argent de coté. On sait jamais. Et puis c'est la crise.

    J'entre dans mon agence : de la musique, du café a volonté, une personne a l'accueil me demande si elle peut m'aider. Je lui dis avoir rendez-vous avec une dame que je n'ai jamais rencontrée auparavant mais qui est apparemment ma conseillere.

    On me fait patienter pendant 5 minutes puis ma conseillere vient me saluer et m'invite a m'asseoir derriere un paravent.

    Je lui annonce le but de ma visite (épargner) et elle me dit qu'il faut qu'on fasse un peu connaissance d'abord et pour ceci elle a besoin de me poser deux-trois questions.

    Comme je suis quelqu'un de bien élevé et puis elle a l'air sympa - a défaut d'etre belle- je ne suis pas contre de lui raconter un peu ma vie. Elle me demande mes revenus, ma situation fiscale, mes avoirs (worldwide). Elle me demande si j'ai besoin d'une carte de crédit, offre que je décline gentiment en pensant "je viens pour épargner et toi tu me pousses au crime".

    Puis, trois quarts d'heure plus tard elle me dit avoir fait le tour de la question et c'est comme si elle me disait "vous pouvez vous rhabiller" - je me suis senti tout nu apres avoir effectué ce striptease financier devant elle.

    Ne perdant pas le nord, je reviens a ma question de départ et lui demande "et pour mon épargne?". Et  la, elle prend un feuillet, marque un téléphone commencant par 08 (c'est les lignes vertes, comme chez nous) et me suggere d'appeler l'équipe de téléconseillers qui pourra ouvrir ce compte pour moi.

    Je n'ai meme pas osé la contrarier et lui demander si elle ne pouvait pas -sortir ses doigts du cul et- ouvrir le compte elle-meme.

    J'ai gardé mon sourire, je l'ai remerciée et j'ai pris congés.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    PS. J'ai appelé le numéro en question et une personne (toujours tres gentille) m'a informé que depuis 6 semaines, tout type d'épargne est ouvrable sur internet...

    lundi 25 octobre 2010

    Station essence

    Une station essence reconvertie en fleuriste a St John's wood.
    Le recyclage, on en parlera jamais assez.
    


    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    jeudi 21 octobre 2010

    Les messages sur le board de l'immeuble

    Michael le concierge cherche sa rallonge :


    Chiffie a enfin réussi a se tirer :


    Ian essaie de nous refourguer son canap' de la Redoute :

    Michael vend ses pass :


    Michael le concierge nous prévient que ca craint du boudin :


    Octave demande au 'culé qui lui a foutu un sabot a la caisse, qu'il se pointe s'il a des couilles :


    Michael le concierge va finir par mettre (vraiment) le feu a l'unité 6 :


    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    mercredi 20 octobre 2010

    L'euro, l'Europe et le n'importe quoi


    Bus 205 en direction de Paddington. Lundi soir vers 18h45.

    Un (presque) Francais est assis tranquillement.
    Une jeune fille rentre accompagnée de sa grand-mere.
    La grand-mere s'asseoit, la jeune fille reste debout.
    Un dialogue en francais démarre.

    Jeune fille : "Je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas besoin de permis de séjour pour rester a Londres".
    Grand-mere : "C'est parce que c'est l'Europe".
    Jeune fille : "Mais ici vous n'avez pas l'euro, c'est comme la Suisse, non?"
    Grand-mere : "Non, ce n'est pas comme la Suisse, c'est plutot comme l'Italie"
    Jeune fille (avec insistance): "L'Italie a l'euro. Alors l'Angleterre serait entre la Suisse et l'Italie?"
    Grand-mere (résignée) : "Oui, ici c'est pas l'euro mais c'est la zone euro".

    Et a ces gens, nous avons demandé en 2005 de voter pour ou contre le traité constitutionnel.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    mardi 19 octobre 2010

    Un heron en ville


    En plein Hyde Park.
    En plein Londres.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    lundi 18 octobre 2010

    Doggy bag

    Un doggy bag normalement ressemble a ca : Une barquette en alu, un couvercle en carton et le tout dans un sachet en plastique. Classique.

    L'autre soir, je suis allé avec une amie allemande tester un restaurant de haute gastronomie britannique (ne soyez pas choqués de lire les mots "gastronomie"-haute de surcroit- et "britannique" dans la meme phrase, ca existe, je vous promets, surtout depuis que les chefs anglais ont enlevé la sauce a la menthe de leurs plats).

    Nous avons mangé le "signature dish" qui était le poulet fermier a la broche. C'était délicieux (a £60 il avait interet a l'etre) mais on n'a pas pu tout finir. Donc, nous avons demandé un doggy bag, une pratique tres courante ici contrairement a chez nous ou demander un doggy bag est signe d'éducation incertaine, de mauvaises manieres, de faute de gout, de fin du monde etc, etc.

    Le serveur a repris le poulet et est revenu cinq minutes plus tard avec ca :

    Un poulet de luxe, on le traite comme un article de luxe. Implacable.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    vendredi 15 octobre 2010

    Les mesures d'alcool


    A quoi bon etre barman si t'as pas un minimum d'oeil pour savoir comment doser la préparation de ta boisson?

    A quoi bon avoir des mesures qui ne sont pas lavées apres chaque utilisation et on finit par avoir un drink qui ne ressemble plus a rien?

    A quoi bon - surtout- avoir des mesures pour le vin (la on nage dans le délire complet) alors que c'est tout de meme pas sorcier de savoir ou s'arreter avec un verre de vin?

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    jeudi 14 octobre 2010

    L'immeuble de Peerless St - Reloaded

    Je me suis arreté devant lundi soir en rentrant du boulot. Je me suis mis a prendre des photos avec mon portable (d'ou une qualité moyenne) pendant un bon moment - je voulais etre sur de capturer toute coloration possible.

    Pendant que je faisais ca, d'autres gens se sont arretés et ont fait pareil.

    A la fin on devait etre cinq a prendre des photos. Les miennes sont les plus belles et je vous les livre une par une. Enjoy.







    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    mercredi 13 octobre 2010

    London gets more French than I can possibly bear



    Dans la rue une femme traine son gosse par la main et cherche "ce resto recommandée par le Routard qui doit pas etre loin".

    Au McQueen, Severine me prépare des Dirty Martinis de la mort.

    Le East End, bastion de la culture alternative anglaise et des valeurs qui ne sont pas les notres, est en train de succomber aux Francais qui en ont marre de payer une fortune a l'ouest pour vivre dans des ghettos truffés de "boulangeries" (a prononcer avec un "an" tres ouvert, a l'anglaise, comme un ane).

    Je parcours l'expo "Surreal House" au Barbican et je me dis que les Anglais auraient bien aimé avoir des sous-titres ou alors ils sont devenus bilingues en francais (mais j'en doute fort). 

    J'ai un voisin Francais.

    Jean Nouvel vient d'achever un centre commercial juste en face de Saint Paul.

    Je suis en train de lacher mon appart qui va etre loué par des Francais.

    Dans le bus 214 direction Liverpool St, un type chuchotte au téléphone "zis iz not a problem, we can stay at my mozer's 'ouse zis weekend".

    Je vais dans un appart actuellement habité par des Francais qui a failli etre vendu a des Francais (mais dont la vente a capoté, a l'anglaise).

    Au boulot, si tu veux avoir un espresso, tu vas avec ta capsule Nespresso voir les Francais et leur machine cachée entre deux desks.

    Le Bleeding Heart et le Clos Maggiore sont des restos de nom tres réputé et francais comme leur nom ne l'indique point.

    Au supermarché je m'achete de l'emmental "Président" et du "Saint-Augur".

    Londres, vécu -et écrit- a travers les yeux d'un (presque) Francais.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    lundi 11 octobre 2010

    Vu dans une expo au Barbican

    Mais que veut dire l'artiste?


    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    vendredi 8 octobre 2010

    Le nettoyage de printemps (et les profiteurs collatéraux)

    Pour des raisons diverses et variées, je fais le tri dans mon (mes) armoire (s) et me débarasse d'une bonne partie de chemises, pantalons et chaussures.

    A coté des bennes de recyclage au bout du petit square en face mon appartement, il existe un container pour déposer des vetements pour les pauvres.


    En arrivant, je remaque qu'il est plein. Je laisse ainsi les vetements sur le coté, dans des sacs.

    Je vais dans le pub d'en face, commande une biere (qui faisait partie des deux verres par semaine déclarés a Norma) et je sors la déguster dans la rue.

    15 minutes plus tard, une bande de jeunes bien sous tout rapport passe a coté de la bene. Vu l'heure tardive, ils n'ont certainement pas sucé que des glacons mais on ne peut pas leur en vouloir, c'est le triste sort des Londoniens et ce n'est certainement pas moi qui vais leur jeter la premiere pierre. Ils remarquent les fringues, s'arretent et commencent a fouiller dans les sacs. Et la, au vu des marques (deux-trois trucs italiens sans prétention que j'ai acheté a la sueur de mon front), ils commencent a s'extasier au point de crier de joie et de se mettre a sautiller dans tous les sens. Et petit a petit, ils se désapent, comme ca, dans la rue, restent en sous-vete, et commencent a essayer tout vetement, voire meme les chaussures. J'aurais laissé un sac avec mes vieux slips, je suis sur qu'ils se seraient mis a poil.

    Je suis parti avant qu'ils n'aient terminé leurs essayages. Je n'avais meme pas fini ma biere (l'heure est grave).
    Je ne sais pas si je suis content que mes vetements donneront de la joie a quelqu'un d'autre.
    Je ne sais pas si j'ai eu suffisemment de temps pour me dire que ces vetements n'etaient plus les miens et advienne qui pourra.
    Je pense etre plutot perplexe que des gens, hostensiblement pas dans le besoin, s'approprient de quelque chose destinée pour ceux qui le sont.
    Et puis merde.

    Délire.

    Enfin, je dis ca mais je dis rien.

    LinkWithin

    Related Posts with Thumbnails

    Pour garder le contact sur Facebook